CONTEXTE ET BUT DE LA RECHERCHE

Une recherche en matière de drogues, intitulée YOUTH-PUMED, est actuellement menée en collaboration avec l’Université de Gent, la Haute-école VIVES et l’Université Saint-Louis-Bruxelles, sur l’usage non-médical, par de jeunes adultes, de médicaments psychoactifs. Par le terme « usage non-médical », il faut entendre l’usage sans prescription ou d’une manière non-conforme à cette dernière. Malgré la tendance mondiale à la hausse de l’usage de somnifères, de tranquillisants, d’antidépresseurs, d’opioïdes ou de stimulants par les jeunes, c’est la première fois qu’une recherche est conduite en Belgique sur la nature et les modèles de l’usage non-médical de ces médicaments psychoactifs par de jeunes adultes.

Il s’agit ici, dans une perspective de santé publique, de mieux cerner cette problématique à travers la perception de celles et ceux qui en font l’expérience. Pour ce faire, nous nous intéresserons particulièrement à la perception des jeunes adultes quant aux risques encourus, quant aux modes d’approvisionnement de ces substances et quant aux sources d’information disponibles sur ces dernières.

Le dispositif empirique de la recherche repose sur un questionnaire en ligne qui s’adresse à une population de jeunes entre 18 et 29 ans résidant en Belgique et à qui nous demandons de compléter et/ou de partager ce questionnaire. Les réponses obtenues seront complétées et approfondies au moyen d’entretiens individuels.

Sur la base de cette étude, nous aspirons à trouver des pistes pour la prévention ou le mésusage de médicaments psychoactifs, par de jeunes adultes. Ainsi, les points saillants de cette recherche peuvent constituer un apport spécifique pour la politique belge en matière de drogues.

Merci d’avance de votre collaboration !

 

La recherche consiste en un sondage en ligne ainsi que des entretiens individuels. Ceux-ci seront conduits pour s’enquérir de votre utilisation de médicaments et de votre opinion sur celle-ci.

 

  • Sondage en ligne

Les sujets suivants sont abordés : utilisation de médicaments prescrits, initiation de l’utilisation, modes d’utilisation, accessibilité, attitudes et santé.

 

  •  Entretiens

Dans les entretiens individuels, certains sujets du questionnaire en ligne seront discutés dans le but de collecter davantage d’informations.

 

Les informations recueillies dans ce questionnaire ne seront utilisées qu’à des fins scientifiques. Elles doivent nous aider à mieux comprendre l’usage non médical des médicaments par les jeunes adultes de médicaments prescrits. Les résultats de la recherche seront utilisés pour mieux orienter, à l’aide de données scientifiques, la politique en matière de drogues. À cette fin, les résultats seront publiés dans un rapport de recherche et, éventuellement, dans des publications scientifiques.

 

 

 

DISPOSITIF EXPÉRIMENTAL

QUI RECHERCHONS-NOUS ?

 

 

 

 

Pour cette étude, nous recherchons de jeunes adultes belges entre 18 et 29 ans qui ont fait l’expérience de l’usage non-médical de médicaments psychoactifs.

 

Nous recherchons les participants suivants :

  • Vous avez entre 18-29 ans
  • Vous résidez en Belgique
  • Vous faites un usage non-médical* d’un ou de plusieurs des médicaments suivants:

 

médicaments stimulants

(par ex. Rilatine, méthylphenidate, etc.) qui sont généralement prescrits pour le traitement des TDAH (Trouble Déficitaire de l’Attention avec ou sans Hyperactivité).

antidouleurs

sont généralement prescrits pour soulager la douleur (par ex. tramadol, contramal, codéine, fentanyl, oxycodon, Ms Contin, etc.).

calmants et somnifères

sont généralement prescrits pour aider à dormir, se détendre, se calmer, alléger l’angoisse ou des attaques de panique, détendre des spasmes musculaires (par ex., benzodiazépines, xanax, zolpidem, diazépam, temesta, etc.).


! Veuillez noter que cette étude ne concerne que les médicaments disponibles sur prescription. Les médicaments vendus sans ordonnance tels que le Dafalgan, le Paracétamol, etc. ne sont pas inclus dans cette recherche.


* Vous n’êtes pas sûr d’avoir déjà fait usage d’un médicament de manière non-médicale ? Ci-dessous, nous avons listé les différentes formes possibles d’un usage non-médical. Si votre utilisation de médicaments prescrits correspond ou a correspondu à un ou plusieurs des critères ci-dessous, vous pouvez participer à cette recherche.

Usage non-médical de médicaments prescrits signifie :

 

un usage sans prescription

et/ou

un usage à d’autres fins que celle pour laquelle le médicament a été prescrit (par ex., pour étudier, rester éveillé, devenir “high”, perdre du poids, se détendre…)

et/ou

un usage en quantité plus importante ou pour une durée plus longue ou plus fréquente que prescrit

et/ou

un usage selon d’autres méthodes que celles prescrites 

Les données transmises seront traitées anonymement et utilisées uniquement aux fins susmentionnées. La responsabilité du traitement des données est assumée par le coordinateur du projet, le Prof. Tom Decorte. L’équipe de recherche a accès aux données mais celles-ci ne sont pas accessibles aux tiers. Les adresses IP ne sont pas conservées.

Les données anonymisées ne sont conservées que pour la durée de la recherche. Conformément au Règlement Général sur la Protection des Données (GDPR), vous avez le droit de consulter, de modifier ou d’effacer vos données pendant cette période.

Le protocole d’enquête a été soumis et accepté par les comités éthiques de la Faculté de droit et de criminologie de l’Universiteit Gent et de l’Université Saint-Louis-Bruxelles. Le responsable chargé de la Protection des Données de l’Université de Gand peut, si souhaité, vous fournir de plus amples informations sur la protection de vos données personnelles. Vous pouvez ici prendre contact avec Hanne Elsen, privacy@ugent.be. En cas de plainte sur la manière dont vos données personnelles auraient été traitées, vous pouvez prendre contact avec les autorités belges chargées de la protection des données : rue de la presse, 35- 1000 Bruxelles- Tel: 02/274 48 00- e-mail: contact@apd-gba.be- website:  www.autoriteprotectiondonnees.be

RISQUES ET VIE PRIVÉE

DROITS DES    PARTICIPANTS

 

La participation à cette enquête est totalement volontaire. Vous pouvez arrêter d’y participer à tout moment, sans fournir aucune explication.